Aéroport d’Alger : Air France, ASL Airlines et Lufthansa ont rapatrié 94.000 passagers

Algérie – Le nombre de passagers ayant embarqué, dans des vols d’Air France notamment, ASL Airlines ou encore Lufthansa, à partir de l’aéroport d’Alger, dans le cadre du rapatriement, s’élève à plus de 94.000.

- Advertisement -

Malgré la suspension temporaire des dessertes aériennes demeurant de vigueur, certains vols de compagnies aériennes étrangères, dont Air France, s’opèrent le plus normalement du monde depuis l’aéroport d’Alger et c’est ainsi que 94.976 passagers ont pu retrouver leurs pays. C’est ce qu’a révélé le PDG de la SGSIA à l’APS, aujourd’hui 27 avril 2021, dans une déclaration repérée par El Watan. Il s’agit de Tahar Allache.

L’homme est donc le patron de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger. Force est de constater que les voyages commerciaux internationaux ne semblent pas encore être une priorité pour les autorités du pays. Pendant ce temps, Air France, Transavia, Turkish Airlines, Qatar Airways, Royal Maroc, ASL Airlines et Lufthansa déploient leur appareils dans le cadre du rapatriement, depuis janvier, à partir de l’Algérie. 

Tahar Allache développe sur ces vols internationaux effectués par les compagnies aériennes étrangères. Ils surviennent uniquement dans le cadre du rapatriement des ressortissants étrangers ou algériens résidents à l’étranger. Là encore, il est question de ce qu’a expliqué le même responsable. Il ajoute, toutefois, que ces vols ont lieu sur demande de ces compagnies. Les autorités algériennes valident ou pas par la suite.

Vols domestiques : L’aéroport d’Alger a connu le transit de 320.456 passagers

En ce qui concerne les vols intérieurs, l’aéroport Houari Boumedienne de la capitale a comptabilisé un nombre de 320.456 passagers. Ce qui nous donne, en incluant le nombre des voyageurs à bord des vols extérieurs, un total de 418.259 passagers. Les opérations de rapatriement, rappelons-le, de la compagnie aérienne Air Algérie sont suspendues.

Cet état des lieux dure depuis le 1er mars dernier. Le délai d’attente avant la reprise reste indéterminé. L’État a pris cette décision après l’apparition des cas de variants du coronavirus sur le territoire national. Ce n’est un secret pour personne que la question de la reprise des vols en Algérie dépend d’une chose en particulier.

On parle ici de l’évolution de la situation sanitaire à l’échelle mondiale. Mais plus particulièrement en France où réside la plus importante communauté algérienne à l’étranger. Il convient aussi de rappeler que les avions du pavillon national ne volent plus vers l’international. Ils restent cloués au sol depuis mi-mars 2020. Jusque-là, aucune date officielle concernant la reprise des vols n’a été avancée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes