AccueilSociété et CultureSociétéAchoura 2021 en Algérie : journée chômée et payée

Achoura 2021 en Algérie : journée chômée et payée

Algérie – La journée du jeudi 10 Moharam 1443, correspondant au 19 août 2021 de la Achoura 2021, sera une journée chômée et payée. Voici les détails dans cette édition du 18 août. 

En effet, la Direction générale de la fonction publique et de la réforme administrative (DGFPRA) a annoncé mardi par le biais d’un communiqué que la journée de Achoura de 10 Moharam 1443 correspondant au 19 août 2021 en Algérie sera une journée fériée, donc chômée et payée.

C’est ce que nous apprenons à travers le média en ligne La Patrie News, que nous vous reprenons ci-dessous, ce 18 août 2021.Cette mesure implique l’ensemble des personnels et des institutions et administrations publiques, mais aussi les entreprises publiques et privées.

Elle est valable pour tous les secteurs et pour tous les status juridiques. Elle est également valable pour tous les personnels qu’ils soient payés à l’heure ou à la journée. Le même organisme précité a également tenu à informer que ce jour-là sera chômé et payé.

Néanmoins, ces mêmes institutions, administrations, établissement, offices et entreprises sus-visées, sont tenus de prendre les mesures nécessaires. C’est afin de garantir la persistance des services. C’est en fait, ce qu’a souligné le même organisme dans le communiqué à propos de la fête religieuse de Achoura.

Comment la célèbrent les Algériens ?

En fait, Achoura est une journée importante dans le calendrier islamique pour tous les fidèles musulmans. Il s’agit d’un jour de célébration, de carême et de repas festif de coupure de jeune en famille. C’est une manière de commémorer cette fête religieuse. Dès lors, le jeûne de Achoura devient recommandé, mais non obligatoire. 

Le prophète Mohammed (sws) a encouragé les siens à jeûner le 9ᵉ ainsi que le 10e jours de Moharam afin de distinguer les musulmans des autres fois monothéistes. Si le jeûne est facultatif, de nombreux musulmans algériens choisissent de l’observer.

Ce jour-là, les familles algériennes préparent un dîné festif garni de repas traditionnels. Couscous, Chakhchoukha, Rechta ou autre. Tout est bon pour célébrer cette fête religieuse.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes