14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mardi, 14 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureCultureAchour El Acher 3, Yemma 2, Babour Ellouh : Meilleurs séries Ramadan...

Achour El Acher 3, Yemma 2, Babour Ellouh : Meilleurs séries Ramadan 2021

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un panel de séries dramatiques et de sitcoms, à l’image de “Achour El Acher 3”, durant ce mois de Ramadan de 2021. 

Le Ramadan 2021 en Algérie marquera la présence de séries inédites et d’autres dont les suites sont attendues, à l’instar de “Achour El Acher 3”. Pour mémoire, l’année précédente a vu la suspension des tournages en raison de la crise sanitaire. Cette année, par contre, promet un large choix de feuilletons. Parmi les productions prévues pour ce mois sacré, la troisième partie du Sultan Achour 10, Yemma 2 et Babour Ellouh.

C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, dans son édition du 12 avril. La télévision algérienne (EPTV “ex-ENTV”) fait son retour en force en affichant différentes productions algériennes. Le média public offre ainsi divers programmes aux téléspectateurs à regarder durant les soirées ramadanesques. On compte donc parmi elles, “Achour El Acher 3“. La série culte du réalisateur Djaafar Gassem.

- Publicité -

Sa nouvelle saison s’avère, sans grande surprise, tant attendue par le public algérien. Le retrait précédemment annoncé de son acteur principal, Salah Aougrout, n’a visiblement rien changé à cette donnePar ailleurs, le deuxième volet de la série Timoucha qui a connu un franc succès lors de sa première partie fera également partie du programme national. La série « Yemma » revient aussi dans sa deuxième partie sur El Djazairia One. 

Ramadan 2021 en Algérie : Les principales séries dramatiques

Les dramas de cette année qui, pour rappel, ont dû reporter leurs projections la saison dernière (2020) à cause de la pandémie, reviennent en ce Ramadan, notamment « El Nafaq », le feuilleton qui traite du divorce en Algérie et des problèmes complexes qui en résultent. Une autre série dramatique traite aussi d’un phénomène social, à savoir « Babour Ellouh ».

Elle est du Tunisien Nasreddine Shili. Elle s’intéresse au phénomène des « Harragas ». De son côté, Lina TV entre pour la première fois dans la course des projections de feuilletons ramadanesques cette année et mise sur sa série « Bent El Bled », qui se produira tout au long du mois sacré et se poursuivra même après. 

- Publicité -

Cette année a permis à plusieurs artistes la possibilité de travailler et participer à des projections diverse et variées. Nombreux sont ceux qui apparaissent dans plus d’un programme, Hassan Kachach, Bahia Rachedi, Nabil Asli et tant d’autres, soulève le journal de langue arabe.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -