19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
samedi, 22 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieAccord sur le prix du gaz entre l'Algérie et l'Espagne : un...

Accord sur le prix du gaz entre l’Algérie et l’Espagne : un expert révèle la « seule possibilité réelle de le réviser »

Publié le

- Publicité -

Énergie – Dans le cadre de la tension diplomatique entre Alger et Madrid, un expert revient sur la question du prix du gaz entre les deux pays, à savoir l’Algérie et l’Espagne et révèle la « seule possibilité réelle de le réviser ». Retrouvez plus de détails dans ce numéro du lundi 4 avril 2022.

Entre les conflits territoriaux disputés par la Russie et l’Ukraine, et la tension diplomatique entre Alger et Madrid sur la question du Sahara occidental, les experts scrutent les détails. C’est le cas notamment de l’économiste Abderrahmane Mebtoul qui a essayé de démêler la question du prix du gaz entre l’Algérie et l’Espagne, rapporte Echorouk.

En effet, le Professeur des Universités est revenu sur le sujet du marché gazier. De plus, il s’est prononcé sur la déclaration du président-directeur général de Sonatrach, Toufik Hakkar. En fait, le groupe pétro-gazier public algérien, a indiqué il y a quelques jours que les prix du gaz exporté de l’Algérie vers l’Espagne pourraient être « recalculés ».

- Publicité -

Par ailleurs, l’expert pétrolier a indiqué que l’Algérie pourrait revoir le prix de son gaz, dans un seul cas. Dans le détail, Sonatrach pourrait inclure un nouvel article dans le contrat. Celui conclu avec son homologue espagnol. Ce qui pourrait permettre au groupe pétro-gazier de négocier les prix de cette substance tous les ans ou tous les deux ans.

Le renouvellement du contrat entraînera-t-il un recalcul des prix du gaz algérien ?

En effet, l’expert international dans le domaine pétrolier, Abderrahmane Mebtoul, s’est attardé sur la question de la nature des accords liant l’Algérie à l’Espagne. « D’après les informations dont je dispose, les contrats liant l’Algérie à l’Espagne permettent de revoir les prix du gaz une fois tous les deux ans. Cela se fait à travers une renégociation entre la partie algérienne et espagnole », a-t-il déclaré au quotidien arabophone.

D’autant plus que l’Algérie, a souligné Mebtoul, détient un nombre considérable de contrats la liant avec des partenaires étrangers. Par ailleurs, il a évoqué le sujet des accords signés avec son homologue espagnol. Ce dernier est alors un client historique et fidèle de Sonatrach. En fait, lesdits accords permettent à l’Algérie de revaloriser les tarifs du gaz une fois tous les deux ans. 

- Publicité -

Cela dit, le contrat entre les deux parties, à savoir Algérienne et Espagnole, suppose le partage de la différence du montant. Celle-ci concerne le prix du gaz sur le marché international. Qu’il soit excédentaire ou déficitaire. Sans pour autant changer la quantité de cette matière exportée vers l’Espagne. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -