Accélération de l’ouverture des frontières en Algérie.. Le conseil de Berkani

Algérie – La première voix qui s’est élevé réclamant l’ouverture du ciel Algérien est de retour. Le député de la communauté nationale à l’étranger, Noureddine Belmeddah dévoile le conseil que lui a donné le Dr Berkani pour accélérer le processus d’ouverture des frontières. 

Dans une déclaration au quotidien britannique The Independent Arabia, le député de la communauté nationale à l’étranger, Noureddine Belmeddah est revenu une nouvelle fois le mercredi 16 septembre sur l’ouverture des frontières en Algérie dévoilant à cet effet le conseil donné par Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission Scientifique de lutte contre le Coronavirus en vue « d’accélérer le processus », rapporte le média en ligne L’Actu Algérie.

En effet, le premier député qui a fait entendre sa voix en adressant une missive au Président de la République a indiqué qu’il a eu une longue discussion avec le président de l’ordre national des médecins à l’égard de l’ouverture des frontières en Algérie qui demeurent fermées depuis six (06) mois. En sus, Belmeddah lors de la même discussion, a expliqué les raisons qui l’ont poussé à rédiger ladite lettre.

Selon les dires du député rapportées par le média francophone, le Dr Berkani n’est pas contre l’ouverture des frontières. Toutefois, le comité joue un rôle « consultatif » dans ladite décision. Cette dernière, relève d’une prérogative qui appartient au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ajouté Berkani.

Enfin, le député a fait le point sur le conseil que lui a confié le Dr Berkani. En effet, il a donc révélé qu’afin « d’accélérer le processus » d’ouverture des frontières; il faut « entrer en contact » avec les compagnies aériennes et maritimes. Ensuite, il sera notamment nécessaire de les inviter à présenter leurs protocoles sanitaires au Comité Scientifique pour l’approuver « dans les plus brefs délais ».

Les responsables se mobilisent pour l’ouverture des frontières

Lors de sa déclaration à la presse britannique; le député de la diaspora a souligné qu’il est actuellement « en phase de mobilisation et de communication » avec plusieurs responsables. Ainsi, ces derniers se mobilisent afin « d’aboutir à cette requête », rapporte le même média. 

Dans le même sillage, le représentant à l’APN de la communauté nationale à l’Étranger a indiqué qu’il reçoit plusieurs messages de la part de la communauté demandant la date d’ouverture des frontières. En réponse, le député a signalé que « le président de la République est le seul autorisé à prendre une décision ».

Pour rappel, depuis quelques semaines, plusieurs personnalités publiques élèvent leur voix afin d’activer l’ouverture des frontières du pays fermées depuis la mi-mars. Une décision attendue impatiemment par beaucoup d’Algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes