Algérie – Tebboune à la France : « C’est nous les victimes »

Le candidat Tebboune s’est exprimé au sujet de la France et de ses crimes coloniaux durant la guerre de libération nationale.

Invité sur les ondes de la radio Alger Chaîne 3 pour détailler les grandes lignes de son programme électoral, le candidat aux élections contestées du 12 décembre prochain, Abdelmadjid Tebboune a une nouvelle fois parlé de la France.

« On a des relations chahutées passionnelles, passionnées. Lorsque vous constatez que l’Algérie est au cœur des élections internes à la France. Il y a des partis d’extrême droite qui ont été créés à cause de l’Algérie. Il faudrait bien qu’un jour on laisse l’Algérie aux algériens. » a-t-il déclaré.

« La France doit reconnaître ses crimes »

En abordant le sujet des crimes coloniaux de la France en Algérie, Tebboune affirme que la reconnaissance de ces crimes par la France est une nécessité.

« C’est très important [Que la France reconnaisse ses crimes en Algérie], c’est important pour nous et pour eux. Les ignorer ne veut pas dire qu’ils n’existent pas. » lance-t-il avant d’ajouter « Depuis 1830 à 1962, certains historiens vous disent qu’il y a 5 millions 630 milles martyrs, dont 1 million 500 milles pendant la guerre de libération. Il faut en parler, c’est un pourcentage énorme par rapport à la population de l’époque. »

Il continue : « Boumédiene a dit un jour dans un discours : Nous tournons la page, nous ne la déchirons pas. Or, certains se comportent avec nous comme si c’était eux les victimes. C’est nous les victimes. »

Ce n’est pas la première fois que Tebboune s’exprime au sujet de la France. La semaine dernière, le candidat a « taclé » le chef de la diplomatie extérieure française, Jean-Yves Le Drian ainsi que la chaîne France 24; en les accusant d’ingérence dans les affaires internes de l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes