AccueilÉconomieImmobilierAADL Gest Immo arrête ses services : le ministre de l'Habitat explique

AADL Gest Immo arrête ses services : le ministre de l’Habitat explique

Immobilier – Après le bruit qui court les couloirs quant à la cessation des services de la société AADL Gest Immo, le ministre de l’Habitat sort du silence pour mettre les choses au clair. Curieux de connaître ce qu’il a révélé ? Alors, ne zappez pas ce numéro.   

La société AADL Gest Immo a fait l’objet de nombreuses interrogations quant à l’arrêt de ses services. D’ailleurs, diverses pages ont fait circuler la rumeur concernant la cessation de son travail. Notamment suite à la parution des dispositifs de justice épargnant les charges de la facture de location. À cet effet, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a mis les choses au clair.

Il convient de souligner que le ministre a bel et bien confirmé la présence des lacunes dans certains sites résidentiels d’AADL. Ainsi, le responsable du secteur a déclaré : « Le travail des services Gest Immo devrait être amélioré ». Avant de poursuivre : « Car lorsque cette société a été créée, elle était destinée à gérer 55.000 logements ».

D’après lui, la société gère, désormais, plus de 700.000 logements. C’est ce que rapporte le média arabophone Ennahar. Toutefois, Belaribi a souligné la mise à jour du mode de fonctionnement de la société. « Je n’ai pas parlé de licenciements, mais plutôt de logement, qui devrait rester tel qu’il était lors de la livraison », a-t-il précisé.

La délivrance de 120.000 unités ce mois de novembre 

Du reste, Belaribi a indiqué avoir donné des directives aux directions générales quant à l’amélioration et le développement d’AADL. Et aussi aux directeurs régionaux des agences. Selon ledit média, le ministère s’apprête à lancer une opération de grande envergure pour délivrer 120.000 logements ce mois-ci.

Notamment à l’occasion de la commémoration du 68e anniversaire du déclenchement de la révolution de libération. Et ce, conformément aux instructions du président de la République. Par ailleurs, le cadre de l’AADL, Fayçal Zitouni, a convié tous les chargés de projets de logement à prendre leurs responsabilités.

Cela, dans le cas de la livraison du logement sans électricité, gaz, eau ou l’accès au réseau d’assainissement. À ce propos, le DG de l’agence a insisté sur la nécessité de la présence de ces derniers au niveau des logements, dont la livraison est prévue. Il s’agit des informations mises en avant par le média Ennahar.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes