AccueilSociété et CultureSociété6e recensement général Algérie : la mission se complique pour les agents...

6e recensement général Algérie : la mission se complique pour les agents femmes de cette wilaya

Algérie –  Alors que la 6e opération de recensement est en cours, de nombreuses plaintes ont été déposées par des femmes assurant le processus, découvrez la wilaya concernée ainsi que de plus amples détails dans la suite de cet article du 27 septembre 2022.

En effet, c’est dans la wilaya d’Oum El Bouaghi en Algérie que l’opération de recensement est perturbée par les nombreuses plaintes des agents femmes activant sur le terrain. Dans les différentes communes de cette wilaya, les femmes chargées du processus de recensement sont victimes de harcèlement et poursuivent difficilement leur mission.

Dans le détail, c’est la page Facebook Oum El Bouaghi News qui a publié l’information. Tout en indiquant avoir reçu de nombreuses plaintes des victimes. Il est en outre indiqué dans la publication que ces incidents perturbent l’opération de recensement. Cette dernière étant bénéfique pour les Algériens. Les citoyens sont invités à faciliter la tâche des statisticiens. Et à ne pas les empêcher de bien effectuer leur travail.

Pour rappel, le 6e recensement général de la population et de l’habitat a débuté cette semaine. Cette session marque l’utilisation pour la première fois de nouvelles technologies. Ces dernières permettront de fournir des données et des indicateurs socio-économiques d’aide à la décision. Ce recensement devrait s’étaler jusqu’au 9 octobre 2022.

Algérie : les agents de recensement face à des difficultés

Il faut savoir que cette opération revêt une importance particulière. Car les données qu’elle fournira reflèteront avec plus de précision les résultats de l’application des réformes engagées par l’État à tous les niveaux durant les dernières années. C’est à cette fin que le gouvernement a mis à disposition tous les moyens pour mener à bien cette opération.

Ainsi, le gouvernement a consacré un budget de près de 5 milliards de dinars. Et ce sont pas moins de 53.000 agents qui participeront à l’opération à travers le territoire national. Par ailleurs, l’État a mobilisé 8.000 agents contrôleurs, 2.000 agents suppléants. Ainsi que 3.000 formateurs. Cette opération est dotée pour la première fois de 57.000 tablettes numériques.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes