3ème vague du coronavirus en Algérie : L’avis de Derrar

Algérie – Les cas de coronavirus sont en hausse avec 199 nouvelles contaminations recensées en moyenne chaque jour et le pays n’est pas à l’abri d’une 3ème vague, selon Fawzi Derrar.

Les indicateurs épidémiologiques actuels relatifs à la Covid-19 et aux nouveaux variants sont « inquiétants ». Ils font penser à l’avènement potentiel en Algérie d’une 3ème vague du coronavirus. C’est ce qu’a révélé le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Fawzi Derrar et le Chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive au Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Blida, Pr Abderezzak Bouamra.

En effet, Fawzi Derrar a mis en garde la population quant à l’arrivée d’une troisième vague. Selon lui, elle pourrait pointer le bout de son nez d’ici à la fin du mois d’avril. Et ce, en raison du relâchement constaté chez certains citoyens durant ce mois sacré. La Patrie News relate l’information. 

Intervenant ce samedi dans l’émission de l’EPTV (ex-ENTV), le directeur de l’IPA indique que les données actuelles relatives au coronavirus ainsi qu’aux nouveaux variants, n’excluraient en rien le risque d’une éventuelle d’une troisième vague de contaminations. 

Dr Fawzi Derrar appelle à une plus grande vigilance

Le DG d’IPA invite à l’adoption d’une attitude marquée par davantage de prudence. Cela, afin de ne pas se retrouver dans la même situation que l’Europe, les États-Unis ou encore certains pays voisins où on observe, dit-il, l’arrivée d’une troisième vague. Le directeur préconise le respect des gestes barrières, de manière à stopper la propagation du virus et de ses variants

À ce propos, selon la même source médiatique, Fawzi Derrar souligne l’importance de la vigilance concitoyenne, le respect des mesures préventives, notamment le port obligatoire du masque, le respect de la distanciation sociale dans les lieux de rassemblement (familles, cafés, marchés…, etc).

Le spécialiste évoque enfin les contaminations aux nouveaux variants en Algérie. L’Institut Pasteur a enregistré 143 cas de variants britanniques. 230 cas sont enregistrés pour le variant nigérian. C’est ce que précise le même responsable. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes