17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
lundi, 13 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérie3 kg d'oignons au prix de 1.000 dinars algériens : un vendeur...

3 kg d’oignons au prix de 1.000 dinars algériens : un vendeur choque sa clientèle (image)

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans l’ombre des flambées des prix touchant la quasi-totalité des produits de large consommation, un vendeur a créé l’événement en proposant 3 kg d’oignons à de 1.000 dinars algériens. Dzair Daily vous dit tout, ce dimanche 9 avril 2023.

En effet, l’Algérie a dernièrement connu une hausse vertigineuse des coûts des produits de large consommation. En ce mois béni du Ramadan, le portefeuille des ménages tente, tant bien que mal, de résister aux flambées des coûts touchant pratiquement tous les secteurs. À cette occasion, un vendeur a choqué la Toile en commercialisant 3 kg d’oignons au prix de 1.000 dinars algériens.

Effectivement, comme le veut la tradition, les citoyens algériens prennent l’habitude d’une hausse exceptionnelle durant le mois de jeûne. Pour cette année, les coûts des produits alimentaires ont été majoritairement élevés. Toutefois, un seul aliment est sorti du lot avec un prix remarquablement spectaculaire. Il est question de l’oignon dont son prix a dépassé le seuil des 300 DZD/kg.

- Publicité -

Ainsi, souhaitant créer l’événement, un commerçant dans un marché de la wilaya de Sétif a étalé sa marchandise avec un prix exorbitant. Pour trois kilogrammes d’oignons rouges, ce vendeur propose 1.000 DZD. L’image de sa pancarte a fait le tour des réseaux sociaux, cumulant les avis des citoyens face à cette proposition. Le moins que l’on puisse dire est que cela n’a pas fait l’unanimité auprès des Algériens.

Adoption des mesures d’urgence pour faire baisser le prix des oignons

En effet, après avoir atteint un sommet intolérable quant à son coût, l’oignon a créé un véritable tollé d’indignation auprès des citoyens. Au vu de cette hausse, une mesure proactive a été mise en place dans le but de casser le prix de cette denrée indispensable à la préparation des repas. Notamment durant le mois de Ramadan.

Pour ce faire, les autorités algériennes ont adopté une mesure visant à revoir à la baisse le coût de ce légume. Le plan mis en place consiste à sensibiliser les agriculteurs à s’engager dans la récolte de ce bulbe au niveau de Skikda. Il s’agit d’une démarche visant à lutter contre le fléau de la spéculation et favoriser l’approvisionnement sur le marché.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -