AccueilFootFrance : 3 joueurs du Djibouti demandent l’asile politique après le score...

France : 3 joueurs du Djibouti demandent l’asile politique après le score face à l’Algérie

Foot – La méfiance de quelques joueurs du Djibouti vis-à-vis de leurs hauts responsables à la suite de la débâcle contre l’équipe d’Algérie les contraint à s’obstiner dans leur refus de regagner leur pays. Ils escomptent s’exiler en France. Nous vous en disons plus dans la suite de notre édition du 11 septembre 2021. 

Il n’est visiblement pas toujours flatteur pour des joueurs de football d’être évoqués pour leurs prouesses à l’intérieur du rectangle vert. Et c’est le cas de nos champions d’Afrique en titre qui pourraient presque culpabiliser d’avoir infligé un score fleuve à leurs adversaires. Lourdement battus par l’Algérie, des éléments du Djibouti refusent en effet de rentrer chez eux sous peine de subir des représailles de la part de leurs autorités. 

Fautive malgré elle ! La troupe de Djamel Belmadi a pleinement réussi son entrée au deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. En témoigne sa toute récente victoire face aux Requins de la Mer Rouge. Elle a réussi à inscrire huit (8) pions dans cette même rencontre. Une belle réussite certes mais qui démontre de nouveau que le bonheur des uns fait souvent le malheur des autres. 

Et pour cause : trois joueurs de la sélection djiboutienne craignent l’accueil et l’éventuelle réaction hostile de leurs propres responsables. Il s’agit du portier remplaçant Nassrodin Aptidon en plus de ses deux coéquipiers Bilal Hassan et Aboubakar Elmi. Ensemble, ils vivent dans la zone de transit de l’aéroport Paris-Orly, depuis une semaine maintenant. C’est en effet ce que rapporte La Gazette du Fennec dans son édition du jeudi. 

Équipe du Djibouti : les trois joueurs veulent obtenir le statut d’apatride en France 

Après sa rouste contre la sélection algérienne, l’ensemble du staff djiboutien est passé par Paris pour effectuer son deuxième déplacement dans le cadre de sa deuxième rencontre contre le Niger. Sauf qu’Aptidon, Hassan et Elmi ne sont jamais réapparus pour prendre l’avion. Ils se cachent dans le centre de transit et n’y sortent que pour se rendre au tribunal de Créteil. Les trois hommes demandent l’asile politique. 

« Ils sont embêtés par le gouvernement dès qu’ils disent quelque chose qui dérange et étaient effrayés à l’idée de rentrer au pays après avoir perdu avec un aussi gros écart. Ils n’avaient pas prévu cela et ont pris la décision en étant à Paris ». Il s’agit là de ce qu’a expliqué Jean-Loup Schaal, président de l’Association pour le respect des droits de l’homme à Djibouti au micro de la BBC. 

Tous expliquent leur défection ainsi que leur souhait de recevoir le statut de réfugiés par les détentions arbitraires et les atteintes aux droits de l’homme dont usent les autorités djiboutiennes. A fortiori après la lourde défaite au stade blidéen. Ils ont alors profité de cette escale à Paris pour fuir leur pays et s’échapper de toute sanction ou répression. Les pouvoirs publics du Djibouti, pour leur part, ne souhaitent pas commenter l’information

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes